Les formats

  
  

Proportions du cinéma 

  

 

 

1,37 / 1


Le format Academy fut créé au tout début du Cinéma, en 1910 et restera le "standard" jusqu'en 1927. Ce format, très proche du 4:3 de la vidéo

 

 

1,85 / 1


Widescreen De loin le format le plus répandu, c'est le format le plus proche du 16/9. L'image n'a plus qu 83% de la largeur du Panavision

 

 

 

2,22 / 1


Le format Panavision, est le standard le plus utilisé. Il correspond au terme "format cinéma" sur les DVD. Le cinémascope offre 15% de plus en largeur.

 

   

 

format1.jpg


2 / 1

Le format cinéma numérique,

2K, 4K et 8 k


Plus d'infos à la pages

Cinéma numérique

  

   

  

Proportions en vidéo

  

 

 

4 / 3   (1,33 / 1)


Le format 4:3 etait le format standard TV pour toutes les émissions hors cinéma. Il est aussi utilisé en photographie 35mm.

                                                                           

 

16 / 9 (1,77 / 1)


C'est l'écran des cinéphiles. Son Ratio, 1,77/1 est très proche du 1,85/1. C'est le format standard  HD

 



   

    

  

Tailles des vidéos numériques

  

La vidéo numérique a commencée avec le format PAL 4/3 qui offre tout juste une image de 0.44 MPx, le passage au 16/9 c’est fait en étirant l’image en largeur sans modifier la résolution. Le HD et le Full HD proposent respectivement 0.92 MPx et 2.07 MPx et toujours au format 16/9
  

mormats%20numeriques1.jpg

  
Les proportions du cinéma numérique sont de 2/1 avec comme plus petite résolution 2,1 Mpx ce qui est 12% plus large que le format vidéo le plus élevé (Full HD) a une proportion de 16/9 et une résolution de 2,07 Mpx, dommage qu’il n’y ai pas eu de standardisation ! Ce format de base est censé remplacer la pellicule 35mm, ensuit vient le 4K prévu pour remplacer le 76 mm avec des images vidéo de 8.4 Mpx, et pour finir, des expérience en 8K ont déjà eu lieu au Japon ce dernier format pourra concurrencer l'IMAX avec un format fabuleux de 35.4 MPx !
  

  

Recadrage en 16/9

  

                                                                       

 

En coupant simplement les bords de l'image  cinéma pour obtenir le format 4/3 il manque 41% du film ! Et en plus le cadrage laisse à désirer. Des procédés comme le Pan-and-Scan évitent de trop couper les personnages en selectionant la partie residuelle de l'image

 

 

 

Le procédé Leter-box ajoute des bandes noire en haut et en bas de l'image, et permet de restituer la totalité de la scène mais n'utilise plus que 58% de la surface utile de votre écran, souvent l'image est légèrement agrandie pour réduire la hauteur des bandes noires, mais on coupe à nouveau un bout de l'image sur les cotés !

 

 

 

Le format 16/9 permet de conserver les proportions de l'image en coupant seulement de 4% de sa surface. Le recadrage du format de 2.22/1 en 16/9 produit 25% de perte et 32% pour le cinémascope

 

 

 

Le procédé leter-box peut aussi être appliqué au 16/9 avec une image 2.22/1 cela correspond aux indications "image cinéma respectée" sur les pochettes des DVD, seul 80% de la surface de l'écran sont utilisés. Avec un film en cinémascope (2.55/1) on utilise encore 70% de l'écran.

 

  . 

  

  

Morphing

  

Le format Panavision, avec une image aux proportions de 2.22/1 est le standard le plus utilisé. Il correspond au terme "format cinéma" sur les DVD. Mais pour optimiser la surface utile de la pellicule qui utilise toujours un format proche du 1.33/1 on "aplati" l'image dans sa largeur grâce a une optique spéciale intégrée dans l'objectif des caméras.

  

 

 

 

 

  

Dans les salles de cinéma le même type de lentille est intégrée dans l'objectif du projecteur afin d'élargir l'image afin de lui rendre ses véritables proportions. Cette manipulation de l'image ne perturbe pas la qualité de la restitution (sauf si le projectionniste se trompe de standard d'image) pour la simple raisons que la finesse de notre vision est un peu moins bonne dans le sens horizontal.

 

 

         


 Retour a l'acceuil