Les types d'enceintes

 




Chaque HP ne donne le meilleur de lui même qu'en étroite combinaison avec son enceinte. Celle ci doit impérativement être parfaitement adaptée aux caractéristiques du HP. Cela implique souvent qu'il faut choisir le HP en fonction du type d'enceinte que l'on souhaite utiliser, il donc est fortement conseillé de calculer les différents types d'enceintes pour un modèle de  HP intéressant avant de faire un choix définitif

  

point%20rouge%2000.gif Le baffle plan

bfl_plan.gif

Le HP produit un son identique mais en inversion de phase sur les deux faces, aux fréquences les plus basses le trajet entre les faces avant et arrière est plus court que la longueur de l'onde sonore, et les deux sons ont tendance à s'annuler ! Le baffle plan sert simplement à allonger la distance à partir de laquelle apparaît ce court circuit acoustique, il faut donc utiliser de très grandes surfaces pour allonger la courbe de réponse vers le bas. Le rendu sonore est souvent très clair et détaillé (pas de son de boite). Comme l'onde arrière est réfléchie par le mur placé derrière le baffle, elle crée un champ acoustique diffus très apprécié par les aficionados de cette technique, mais cela rend le positionnement optimal des HP très difficile à réaliser, et les contraintes de placement des enceintes pour un système multicanal (5.1 ou 6.1) interdisent complètement l'utilisation du baffle plan dans un home-cinéma.



point%20rouge%2000.gif L'enceinte close

bfl_clos.gif

C'est l'enceinte la plus simple à construire, et la plus difficile à rater même pour un débutant. Ses plus grandes qualités sont surtout sa précision sur une large bande passante et une bonne insensibilité aux infrasons que le HP ne pourrait pas reproduire. Son seul point faible est de limiter un peu le HP dans l'extrême grave. Il faut pourtant tenir compte du fait que cette limitation est très progressive, une enceinte close limitée à 60 Hz reproduit un encore son de 30 Hz avec une atténuation de 12 DB seulement et 15 Hz avec 24 DB de pertes, alors qu'une enceinte Bass reflex coupant à 45 Hz qui aura la même atténuation à 30 Hz verra sont niveau sonore chuter de 36 DB à 15 Hz. Dans cette enceinte l'onde arrière n’est pas utilisée et est entièrement absorbée (ce qui n'est pas toujours facile à réaliser).



point%20rouge%2000.gif L'enceinte Bass-Reflex standard

bfl_br.gif

Cette enceinte récupère une partie de l'énergie de l'onde arrière aux fréquences les plus basses grâce à un système résonant composé du volume d'air de l'enceinte et de l'évent. C'est un compromis entre la réponse en fréquence la plus linéaire possible, une bonne réponse aux impulsions, une bonne tenue en puissance et une fréquence de coupure assez basse. C'est aujourd'hui le système le plus répandu, probablement parce qu'il présente de jolies courbes et des fréquences limites très basses dans les revues. Ce système a pourtant un gros défaut; le HP n'est quasiment plus freiné pour les fréquences les plus basses, de tels sons se trouvent couramment sur les bandes sons des films, et souvent à forte puissance, dans ce cas les mouvements de grandes amplitude du HP engendrent des distorsions pour la reproduction de toutes les autre fréquences (particulièrement le médium) ! La taille plus importante du coffret et la présence de l'évent peuvent aussi augmenter le risque de colorations du son dans le médium.



point%20rouge%2000.gif L'enceinte tuyau

bfl_vit.gif

Elle est basée sur le principe d'un tuyau d'orgue excité par l'onde arrière d'un HP. Mais là aussi seule la première résonance la plus grave nous intéresse, il faut donc réduire le niveau des autres en jonglant avec tous paramètres possibles, une bonne solution est l'enceinte VIT, c'est un tube rectangulaire dont l’extrémité fermée a une section de moins d'un Cm sur la largeur du HP et cette section augment pour atteindre l’ ouverture rectangulaire deux fois plus grande que la surface utile de la membrane du HP. Ce dernier se trouve à un tiers de l’extrémité fermée. Le matériau amortissant est tassé dans la partie étroite, et devient de plus en plus aéré. La longueur est toujours 1/4 d'onde de la fréquence de résonance du HP. Pour des raisons d'encombrement le "tuyau" est souvent replié sur lui même.



point%20rouge%2000.gif Les charges symétriques

bfl_sym1.gif

En simplifié il s'agit d'une enceinte normale (close ou plus rarement bass-reflex) sur laquelle on aurait ajouté un filtre acoustique composé d'un second volume d'air et d'un évent (comme pour le bass-reflex) mais monté devant la face avant du HP. Celui ci est ainsi complètement caché, et s'il produit une légère distorsion, elle sera fortement atténuée par ce filtre acoustique. C'est en théorie génial, mais très difficile à réaliser, j'ai entendu peu de système du commerce produire des sons graves qui ne donnent pas l'impression de compression pneumatique. Pourtant, quand la mise au point est parfaite c'est réellement époustouflant, mais je déconseille fortement aux amateurs d'expérimenter une charge aussi complexe.




point%20rouge%2000.gif Les pavillons

bfl_pav.gif

Il s'agit en fait d'une enceinte avec un pavillon. Le HP est chargé à l'arrière par un système classique, le pavillon à l’avant est plutôt une sorte de transformateur, il adapte l'impédance acoustique élevée du HP a votre local, et en plus il contrôle aussi avec précision l'angle de rayonnement du HP. C'est ainsi qu'il permet d'améliorer le rendement en contrôlant la propagation du son vers les auditeurs. La grande difficulté consiste à construire cette forme selon une courbe exponentielle très précise dans un matériau qui est à la fois très rigide, très lourd et exempt de toute vibration parasite ! Avis aux amateurs, c'est presque impossible, et cela s'entend sur la plupart des constructions ! Si vous n'avez pas encore compris, je n'aime pas beaucoup cette technique, et  je suis toujours persuadé qu'elle devrait être réservée à la sonorisation.



point%20rouge%2000.gif Conclusion 

Il existe bien entendu d’autres techniques qui combinent quelquefois plusieurs principes des systèmes courants que je décris ici. Mais pourquoi faire compliqué quand l'on peut faire simple ? Je vous conseille vivement de vous limiter aux seules enceintes closes et Bass-reflex qui sont faciles à calculer, et qui donnent en général des résultats conformes à la théorie. Pour les curieux le baffle plan et l'enceinte tuyau sont aussi très simples et fiables, et pour les aventuriers, une excursion vers les charges symétriques reste possible.



         


 Retour a l'acceuil