La musique en 5.1 ou 6.1


 

Ecouter la stéréo en 5.1 ou 6.1 ?


Est il possible de reproduire correctement nos précieux CD stéréo sur notre système home-cinéma sans en altérer le contenu musical ? Voilà une question que nous nous sommes tous posé,

Certains affirment que les équipements prévus pour le home théâtre sont incapables de reproduire correctement un enregistrement stéréo, cela n'est heureusement vrai que pour un système mal conçu ou les enceintes principales sont complétées par une centrale et deux enceintes suround ayant des caractéristiques sonores incohérentes, C'est un peu comme si vous écoutiez la stéréo avec deux enceintes différentes ! Normal que ça ne marche pas !
 

Le premier pas ...


Les laboratoires Dolby ont été parmi les premiers à s'intéresser à la reproduction de la stéréo sur plus de deux enceintes et ont inclus dans le standard Dolby analogique les fonctions Hall (pour les source mono) et, ce qui nous intéresse ici, la fonction Matrix (pour la stéréo). Le principe est d’utiliser la différence des canaux G-D pour créer les canaux arrière, les canaux avent restent inchangés, le canal central reste éteint. Ce calcul G-D réduit sensiblement le niveau des sources sonores provenant du centre et met ainsi en valeur la réverbération enregistrée avec le signal sonore stéréo.

Si vous utilisez correctement ces fonctions avec des enceintes aux caractéristiques sonores cohérentes, vous pourrez profiter d'une amélioration très nette de la reproduction de l'ambiance acoustique enregistrée sur votre disque. Hélas vous constaterez une perte de précision de la scène sonore à l'avant. Une des raisons évidentes est que la disposition optimale des enceintes G et D n'est pas la même en Stéréo que pour un système du type 5.1. (Voir aussi installer les enceintes) et le champ acoustique des enceintes arrière rend la localisation stéréo un peu plus confuse, dommage !
 

Il faut aussi utiliser l'enceinte centrale  



Pour recréer un spectacle sonore plus réaliste avec les 5 enceintes (ou plus celons les config.), on peu créer un signal central en additionnant les canaux G+D grâce à un circuit mélangeur et un simple potentiomètre pour ajuster exactement le niveau sonore par rapport aux enceintes G et D qui reproduisent toujours le signal stéréo inchangé. Cette technique est normalisée au cinéma depuis la sortie du film d'animation Fantasia de Walt Disney en 1940


Jutilisait déjà cette solution il y a plus de 20 ans, et que je ne l'ai jamais perdue de vue lors de la conception de mes enceintes successives. Pour ceux qu ça intéresse voici le schéma du petit circuit que j'avais ajouté a mon ampli tuner Marantz il y à de nombreuses années.

 

 

Lorsque la LED du suround s'éteint le relais commute et envoie la somme des canaux G+D à l'entrée de l'ampli du canal central, simple et efficace ! (il n'est bien sur pas question d'écouter une source stéréo avec le décodeur en position "Dolby Prologic").


Mais rassurez vous, vous n’aurez pas à bricoler votre ampli ! Les amplificateurs modernes sont équipés de DSP (processeurs audionumériques en french) de qualités et sont capable de calculer sans difficulté les cinq canaux.(donc aussi la voie centrale) avec des fonctions dérivés des anciens Hall et Matrix. Le point noir c’est qu’ils offrent souvent des réglages pas très facile à utiliser. La règle d'or pour ces réglages est simple, les effets du DSP doivent être dosés de façon à ne pas se faire remarquer, seule leur absence doit être audible lorsque vous les supprimez !

Je suis donc heureux de savoir que les laboratoires Dolby ont fini par confirmer mes expériences sur le sujet en commercialisant vers 1992 le décodeur Dolby Digital II. capable de  fournir 5 cannaux sonore quel que soit le nombre de cannaux de la source. Ce procédé vient à votre secours grâce au mode « music » qui est une version très élaborée de l’ancienne fonction Matrix et donne des résultats souvent saisissant de réalisme.

Certains amplis proposent aussi le mode "Stéréo 3" qui créé  un canal central selon un procédé semblable, mais il n'utilise pas les enceintes arrières, il est peut être plus adapté aux puristes de la Hi-Fi.


Vous pourrez donc toujours profiter de votre collection de CD, Je pense que la plupart d'entre vous seront surpris de ce que l'on peut tirer d'une simple source stéréo grâce à 5 enceintes et un DSP bien réglé.




 

Combat d'arrière garde


Vous ne pouvez pas installer, comme au cinéma, une dizaine d'enceintes suround (ou plus) dans votre salon, il faut donc trouver un compromis. Pour le moment deux camps s'affrontent avec leurs théories pour la reproduction des voies arrière d'un home théâtre:
 

Version A : Le son diffus


Le rayonnement direct facilite la localisation des enceintes et n'est pas adapté à la reconstitution naturelle d'une ambiance acoustique, il donc faut utiliser deux enceintes suround dipolaires à rayonnement diffus, elles seules sont capables de créer une ambiance naturelle !
 

Version B : Le son direct


Il est impossible de construire des enceintes dipolaires ayant le même timbre que les enceintes avant même si elles utilisent les même HP. Pour obtenir une reproduction homogène de l'espace sonore et des déplacements d'un son il faut absolument utiliser des enceintes suround ayant le même timbre et la même réponse impulsionnelle, donc quasi identiques aux enceintes avants et par définition à rayonnement direct !


Pour jeter de l'huile sur le feu je commence par dire que les deux camps détiennent la vérité, du moins en partie...
 

Une petite expérience


Pour mieux comprendre faite l'expérience suivante: Choisissez une source sonore monophonique (un poste FM avec un speaker et de la musique par exemple)

• Écoutez le son monophonique avec les deux enceintes

• puis avec une seule en corrigeant le volume si nécessaire.

• Inversez maintenant les fils d'une seule enceinte (enceintes hors phases), et écouter les deux enceintes puis une seule comme précédemment.

Si vous avez bien écoutez, vous avez remarqué ceci:

• L'écoute avec une enceinte donne une scène sonore étriquée avec la musique mais permet de localiser avec précision l'origine de la parole.

• L'écoute avec deux enceintes en phases donne une scène sonore plus large avec la musique et localise le speaker quelque part entre les deux enceintes mais pas avec la même précision qu'une bonne source stéréophonique.

• L'écoute avec deux enceintes en opposition de phase donne une scène sonore encore plus large avec la musique, et le speaker n'est plus vraiment localisable. Vous constatez aussi une diminution notable de l'extrême grave parce que les fréquences basses ayant une grande longueur d'onde ont tendance à s'annuler (Ce test permet aussi de vérifier si deux enceintes sont vraiment en phase ou non)


Ma solution

 suround_x_6%20b.jpg


Si j'utilise pour chaque canal arrière une paire d'enceintes, je créé une source diffuse dont la largeur est la distance qui sépare les deux enceintes. Je réponds donc en même temps aux critères de la source diffuse et aux critères du rayonnement direct. Cette configuration est idéale pour tous les standards multicanaux, à mon avis il est toujours important de conserver la même phase pour toutes les enceintes pour respecter la restitution des impulsions sonore.

 

 

         


 Retour a l'acceuil